Culte Mensuel de Gratitude de Mai 2020 – Salutations du Révérend Claudio Cristiano Leal Pinheiro

Culte Mensuel de Gratitude de Mai 2020

Salutations du Président de l’Église Messianique Mondiale en Afrique,

Révérend Claudio Cristiano Leal Pinheiro

03 Mai 2020

Bonjour à tous ! Comment allez-vous ? Merci beaucoup pour votre participation à cette prière en harmonie avec le Culte Mensuel de notre Siège Central d’Afrique.

Je voudrais vous remercier, du fond du cœur, pour tout l’effort que vous avez fourni en faveur de l’expansion de l’Œuvre Divine, des Enseignements du Messie Meishu-Sama et du Johrei pour l’Angola, pour toute l’Afrique.

Nous remercions aujourd’hui le Dieu Suprême et le Messie Meishu-Sama pour les grâces reçues au mois d’Avril, en demandant la permission et la protection pour accomplir notre mission durant le mois de Mai.

Nous avions reçu une nouvelle très triste ! Le 29 avril dernier, notre bien aimé Président Mondial de l’Église, Révérend Masayoshi Kobayashi, est décédé à l’âge de 77 ans. Il était en purification depuis juin de l’année passée et malgré cette purification, il a continué fermement à nous orienter, à nous guider… C’est une personne qui s’est dévouée toute sa vie à l’œuvre divine. Fils des pionniers de notre église, il a reçu l’Ohikari encore jeune, il est devenu intégrant à l’œuvre divine à l’âge de 26 ans c’est-à-dire plus de la moitié du siècle de dévouement intégral à l’expansion du Johrei et des Enseignements du Messie Meishu-Sama.

Quand le Révérendissime Tetsuo Watanabe est décédé, il se dévouait déjà avec lui depuis de nombreuses années comme chef du cabinet, un bras droit.

Il a repris notre église et durant ces 7 ans, il nous a guidés avec beaucoup de sérieux, beaucoup d’amour et beaucoup de responsabilité devant les enseignements de Meishu-Sama, du Johrei, des Sols Sacrés. Responsabilité de toujours nous emmener à avoir une foi centralisée en Dieu et en Messie Meishu-Sama. Malgré la purification, depuis l’année passée, comme je l’ai dit, il a continué à orienter notre église. Il est décédé d’une manière bien sereine chez lui, à la maison. Il a appelé sa femme et lui a demandé d’ouvrir la fenêtre, lui a demandé quel jour on était ; il l’a regardée et lui dit à peu près : « Omakase !‘’j’ai confiance’’, ‘’je laisse dans les mains de Dieu’’. Alors, il a fermé les yeux et fait son passage d’une manière bien sereine. Il a accompli sa mission ici. Alors je sens que nous devons maintenant donner la tranquillité à Meishu-Sama et à l’esprit du Révérend Kobayashi, en donnant la continuité à cette œuvre centralisée en Dieu et en Messie Meishu-Sama. Je voudrais vous demander que nous gardions une minute de silence en hommage, en la mémoire de notre Président Mondial. (Une minute de silence).

Avec certitude, il sera tranquille avec le compromis de nous tous, d’apporter le Johrei et les enseignements de Meishu-Sama à toute l’humanité. Je crois que la meilleure façon que nous avons de remercier l’existence de Sensei Kobayashi consiste en ce que nous suivions cette foi centralisée en Dieu et en Messie Meishu-Sama. Les dernières paroles qu’il nous a laissées étaient transmises le 1er (mai) qu’il avait préparées anticipativement comme ça été fait. Le 1er Mai, au Sol Sacré de Atami, ceux qui ont participé au Culte à travers la transmission en ligne, ont réussi à suivre l’Enseignement sur ‘’Johrei et bonheur’’. Je le trouve très intéressant parce que dans ces dernières paroles, il a fait voir clairement notre mission en rapport avec le Johrei et les Enseignements de Meishu-Sama.

Dans ce même enseignement que nous avons suivi aujourd’hui sur ‘’Johrei et Bonheur’’, Meishu-Sama enseigne ceci :

’Bien qu’il puisse paraitre que le Johrei de notre religion ait pour objectif la guérison des maladies, en réalité, ce n’est pas cela. Il a un sens plus grand, sur lequel je vais écrire. En résumé, nous pourrions dire qu’il est une méthode pour créer le bonheur. Parce que, en termes simples, la maladie, en réalité est une purification. Inutile de préciser que la purification est un processus d’élimination des nuages de l’esprit. Et ce n’est pas seulement cela, il s’agit d’un processus qui apporte l’éradication de toutes les souffrances de l’être humain’’.

C’est-à-dire que le Johrei est un processus d’éradication, pour éliminer la racine de toute souffrance de l’humanité.

Meishu-Sama continue : ‘’j’enseigne souvent que la maladie, la pauvreté et le conflit sont des formes de purifications. Cependant, parmi les processus de purifications, la maladie est la plus importantes parce qu’elle affecte notre vie et quand nous serons parvenus à résoudre ce problème de maladie, la pauvreté et le conflit seront naturellement résolus. Dès lors que ceca est fondamental, pour atteindre le bonheur, c’est plus clair que la cause du malheur est les nuages de l’esprit et le moyen le plus infaillible de solutionner ce problème est justement la méthode d’éliminer les nuages de l’esprit. Pour ce motif, comme je l’ai dit au début, le Johrei ne vise pas seulement la guérison des maladies. Je donnerai des explications plus détaillées à ce propos.

Conformément à ce que j’ai déjà écrit à d’autres occasions, le corps matériel de l’être humain respire dans le monde matériel et l’esprit vit dans le monde spirituel. Cela étant, la situation du monde spirituel influence directement l’esprit et se reflète sur le corps physique de sorte que le destin de l’être humain tire son origine dans le monde spirituel.

De même que le monde matériel, le monde spirituel est constitué de nombreux niveaux : supérieurs, intermédiaire, et inférieur. En résumé, le monde spirituel est formé de trois plans, chacun possédant 60 niveaux qui sont subdivisés chacun en 20 degrés. Au total il y a 180 niveaux plus un au-dessus, occupé par Dieu. Nous avons 181 niveaux. Quelle que soit l’élévation d’une divinité, elle se trouve dans l’un des 180 niveaux. (…).

Comme on le voit, le niveau où se trouve l’esprit de la personne se reflète fidèlement sur son destin. Pour cette raison, la personne doit être attentive à s’élever de plus en plus, élever davantage son esprit.

A mesure que l’esprit s’élève, proportionnellement les souffrances diminuent et le bonheur augment, parce que les souffrances découlant de la purification, deviendront inutiles. Pour cette raison, tant que le corps spirituel est dans les niveaux inférieurs, il est inutile de faire appel à l’intelligence et de fournir des efforts parce que c’est une inexorable Loi Divine, comme la Loi de l’Esprit qui précède la Matière’’.

Qu’est-ce que le Johrei ? ‘’Joh’’-Purification –‘’Rei’’- Esprit. Ça veut dire : Purification de l’Esprit.

La Purification à travers la lumière du Johrei, brule les impuretés, dissout les toxines qui sont éliminées et l’esprit s’élève. Ainsi, la personne s’élève. Chaque fois, elle va vers là où il y a plus de bonheur. Pour cela, nous devons approfondir dans cette purification de l’esprit à travers le Johrei, à travers la lecture des Enseignements, à travers le contact avec l’art de haut niveau, à travers l’alimentation naturelle, à travers la pratique de l’altruisme. Parce que, quand nous pratiquons le mal, la haine des gens vient et souille notre esprit ; ainsi, nous tombons spirituellement. Quand nous faisons le bien, la gratitude des gens purifie notre esprit et celui de nos ancêtres et nous nous élevons.

A propos de l’expérience, je voudrais remercier le frère Bernardo que nous appelons frère Nadinho, pour l’expérience de foi merveilleuse   qui a été lue pour nous aujourd’hui montrant la souffrance qu’il a vécue durant 5 ans. Imaginez un jeune qui ne parvient pas à marcher durant cinq ans. Et le comportement d’amour de notre sœur Regada de lui offrir le Johrei, une personne qu’elle ne connaissait pas. Arriver dans une maison, qu’elle ne connaissait pas, demander si elle pouvait faire une prière en langue japonaise et lever la main. Et en mesure qu’il recevait le Johrei, il parvenait à marcher de nouveau et en faisant les examens, les vertèbres se sont reconstituées. C’est quelque chose à étudier pour nous. Celui qui est dans le domaine de la santé, qui veut faire des recherches … ! Comment sa vie a changé ainsi ? Cinq ans de souffrances et il gagne une nouvelle vie à travers le Johrei. Ce qui est plus important que d’avoir la santé améliorée, c’est d’être éveillé à servir le prochain. Et là, il est entré dans le dévouement d’acheminer, de former les gens, suivre le chemin missionnaire. Mais nous avons vu comment le Johrei a transformé sa vie et celle de sa famille.

Quelle joie pour la mère, pour le père, pour les frères, pour tout le monde, de voir le fils sortir de cette situation, avoir un avenir, avoir une perspective, avoir une espérance, quelque chose qu’inespérée. Alors, nous devons apporter cette lumière de Johrei au monde ! En ce moment difficile où les gens, le monde entier vit principalement la peur, le désespoir, nous devons montrer qu’il existe un chemin pour nous de sortir de ce cadre de souffrances. Nous allons approfondir dans le Johrei, dans les enseignements et dans les pratiques de base que Meishu-Sama nous a laissées.

En cette phase, nous recevons déjà des centaines des rapports, des témoignages qui arrivent dans toute l’Afrique et le monde, de nos frères messianiques, aussi des autres continents. En cette phase, tous sont en train d’approfondir plus encore dans ce qui est fondamental à partir de nos maisons. Nous sommes en train de voir des changements forts dans nos vies. Je remarque que beaucoup de membres parviennent à éveiller les membres de leurs familles pour qu’ils puissent pratiquer aussi ; ils parviennent à attirer les autres personnes, même avec toutes les difficultés.

Le frère Bernardo a raconté deux cas qu’il parvient à accompagner par le téléphone, en priant, en donnant la force aux gens ; en aidant les gens à chercher les réponses dans les enseignements, en servant. Nous voyons comment, bien que dans un moment très difficile, les gens sont en train d’avoir la protection de recevoir les grâces en rapport avec la santé, les finances, en surmontant les conflits, les problèmes. Souvent, je parle de notre engagement, de cette continuité de transmettre le Johrei tous les jours, principalement à partir de notre maison.

Nous avons eu une expérience d’une famille messianique, notre membre qui vit dans une parcelle avec les autres parents, avec les beaux-frères, les frères, les cousins, divers membres de la famille dans une parcelle commune.

Avec cette pratique de quarantaine, notre sœur ici a approfondi dans le nettoyage dans la maison avec la famille et a commencé à faire la marche de Johrei tous les jours du côté de l’extérieur de la maison, dans la cour. Elle et les enfants, toujours avec une enveloppe de gratitude où elle mettait son offrande de gratitude quotidienne. Ensemble avec les enfants, tout le monde transmettait et recevait le Johrei là-bas. La famille commençait à voir tous les jours ceci fait là-bas dans la parcelle par sa faille. Une cousine dit :’’ regardez, moi je ne crois pas tellement au Johrei, mais je veux le recevoir. Et donnez-moi une enveloppe, je voudrais aussi remercier comme vous le faites tous les jours. Et la cousine a commencé à recevoir le Johrei tous les jours et à matérialiser sa gratitude. Après quelques jours cette cousine est venue déclarer devant notre membre : ‘’mon patron est un étranger et il est rentré dans son pays à cause de la quarantaine. J’ai perdu l’emploi parce que je travaillais dans sa maison. Il a appelé et il a demandé que je rentre pour m’occuper de sa maison même s’il est en dehors du pays et il m’a payé déjà trois mois anticipativement. Je ne pouvais pas le croire ! J’ai vu que ce Johrei fonctionne vraiment’’. Et elle a renforcé la réception du Johrei et a remercié pour la grâce reçue. Elle a commencé également à raconter son expérience aux autres personnes.

Nous sommes en train de voir beaucoup d’expériences de changements dans la vie des gens maintenant avec l’approfondissement dans ce qui est de base. Souvent nous pratiquons et après, nous arrêtons ou quand il y a avait un problème, on transmettait le Johrei, mais avec cette situation, nous pratiquons comme jamais nous l’avions fait avant et nous voyons des réponses, en attirant les gens et en changeant leur vie. Alors, je voudrais que vous envoyiez les expériences que vous avez avec ces activités, afin que nous puissions les divulguer, que nous puissions les étudier ensemble.

Nous sommes maintenant en préparation du Culte du Paradis Terrestre. Ça sera le 15 juin prochain. Ça marque le jour où Meishu-Sama a reçu la Révélation de la Transition de la nuit au jour. C’est la date la plus importante pour nous les messianiques ! Cette Transition a commencé le 15 juin 1931. Continuons à nous préparer pour ce culte du 15 juin, maintenons nos pratiques : l’administration du Johrei, la lecture des enseignements, le Johrei à la maison en famille, nettoyage dans notre maison, nettoyage sur notre route dans le respect des limites de la loi de chaque pays, prenons mieux soin de notre alimentation, en cherchant à consommer plus les aliments naturels, en soignant notre potager. Je suis heureux de voir les rapports de beaucoup de messianiques qui, en cette phase réactivent leurs potagers et les agrandissent. Cela est très important pour ce qui concerne la sécurité alimentaire et pour générer la santé, parce que plus nous consommons les aliments naturels, plus nous allons nettoyer notre sang, notre esprit ; nous allons nous élever, notre système immunitaire sera plus fortifié pour affronter n’importe quoi qui pourrait advenir. Pour cela, l’agriculture et l’alimentation naturelles constituent une colonne du salut et désormais, nous devons l’embrasser avec plus de force encore.

Cependant, maintenons ces pratiques, mais je voudrais vous demander encore une chose : augmentons ce que nous sommes en train de faire comme préparatifs du Culte du Paradis. Je voudrais vous demander que nous continuions   à faire nos prières du matin et du soir. La prière matinale et vespérale en harmonie avec le Siège Central d’Afrique, mais je voudrais demander comme préparatifs du culte du paradis, que chacun invite au moins 10 personnes à prier avec nous à ces moments.

Celui qui peut prier au culte matinal et vespéral, c’est mieux, celui qui peut prier seulement à l’un de ces deux moments, ça va ! Mais l’idéal est de prier à ces deux moments où que vous soyez. Celui qui a accès à l’internet, participe en ligne comme nous sommes maintenant, celui qui n’en a pas où il se trouve il sait que c’est l’heure de la prière matinale en harmonie avec le Siège Central d’Afrique, c’est l’heure de la prière vespérale en harmonie avec le Siège Central d’Afrique. En ce moment, chacun va faire la prière pour le bonheur de 10 personnes. Vous commandez les enseignements que nous lisons tous les jours et qui sont distribués via face book par notre site web aussi, à fin que les gens puissent lire chaque jour et que nous orientions ces gens : ‘’regardez, nous allons prier car nous nous préparons pour une date plus importante, qui est la date du début de la Construction du Paradis ici sur la face de la terre. Alors, nous allons prier ! Remets tes préoccupations dans les mains de Dieu et du Messie Meishu-Sama ! Prions pour le bonheur du monde en ce moment’’.

Nous allons augmenter le nombre des gens et nous allons les inviter pour pouvoir participer avec nous au Culte du Paradis.  Dans le pays où vous êtes, si vous êtes encore sous la quarantaine, je ne sais pas comment ça sera. C’est dans les mains de Dieu ! Comment ça sera jusqu’au 15 juin ? Mais, pour qu’elles puissent participer avec nous, nous allons ensemble préparer l’ambiance spirituelle, en priant en harmonie avec notre Siège Central d’Afrique tous les jours. Nous allons augmenter le nombre de gens qui prient avec nous pour le bien du monde, pour le bonheur de l’humanité, pour la construction du paradis sur terre. Moi je pense que ça sera une préparation très importante, nous ferons de cette façon, en harmonie ensemble avec les pratiques quotidiennes ! Puis-je compter sur vous ?

Merci beaucoup ! Nous allons remercier nos mères, parce qu’aujourd’hui c’est le jour des mères dans beaucoup de pays du monde ! Ce mois leur est dédié. Notre gratitude à nos mères qui sont avec nous ici dans le monde matériel et à celles qui sont dans le monde spirituel également. Je pense que la meilleure façon pour nous de les remercier est de donner cette fierté en servant aujourd’hui notre prochain, en servant le monde pour que nous soyons de bonnes personnes. Notre mère devient heureuse quand nous sommes félicités, n’est-ce pas ?! Elle devient heureuse : ‘’Mon fils a fait une bonne chose’’. Mais quand nous faisons une mauvaise chose, elle devient énervée aussi. Alors nous allons chercher à remercier nos mères en ayant la gratitude et le respect envers elles, prenant soins d’elles clairement et en leur donnant cette fierté, qui a valu la peine de leur effort que nous soyons nés ! Elles sentent : ‘’ Ha la vie ! Ça vaut la peine ! Il fait la différence pour construire un monde meilleur !’’ Je trouve que c’est la meilleure façon pour nous de remercier leur existence.

Je voudrais partager avec vous une histoire que j’ai entendue sur une tradition d’une tribu indigène américaine, la tribu indienne Cherokee ; Ils avaient un rite d’initiation fait comme ça: quand un jeune garçon doit entrer dans la phase adulte de la vie, sortir de l’enfance pour l’adolescence, dans ce rite, le père emmène le garçon dans le milieux de la foret, la nuit ; il met un bandeau sur ses yeux et lui dit qu’il doit passer  toute la nuit là-bas assis sur un morceau de bois, sans se lever ; même s’il entend tous les bruits des animaux, il ne peut pas se lever et tout ce qui peut advenir cette nuit-là, il ne peut en parler à personne, il ne peut non plus fuir de là, ni se lever. Et là le jeune devrait passer là toute la nuit.

Le jeune est resté là avec les yeux bandés, sans rien voir, en entendant seulement, mourant de peur, sans savoir ce qui va arriver, sans savoir si un animal va venir l’attaquer, qu’est ce qui va arriver. Il a passé toute la nuit avec peur de ce qui va surgir, comment ça va être, si un animal peut le tuer ! Et là, quand, tôt le matin il a senti le soleil se lever, quand il a enlevé le bandeau des yeux, il voit son père assis à côté. Le père a passé toute la nuit-là à côté en le protégeant.

C’est la même chose qui nous arrive en rapport avec Dieu. Nous pouvons être dans des phases difficiles, avec peur, sans savoir comment ça va se passer ! ‘’Je suis seul en ce monde, je ne sais pas ce que sera ma vie !’’ Mais, le Dieu Suprême et le Messie Meishu-Sama sont toujours à nos côtés, en train de nous protéger, de nous guider, de nous inspirer. Nous devons nous en souvenir dans les moments les plus difficiles, ne jamais oublier cela dans notre vie.

Encore une fois, merci beaucoup ! Aujourd’hui nous aurons la transmission du Culte Mensuel du Sol Sacré de Guarapiranga, qui aura lieu à 13 heures d’Angola, 14 heures d’Afrique du Sud, 12 heures de Sao Tomé et Sierra Leone.

Également à 18 heures d’Afrique du Sud et de Mozambique, 17 heures d’Angola, de la République Démocratique du Congo, et du Congo Brazzaville, 16 heures de Sao Tomé et de Sierra Leone, nous ferons le culte en anglais pour nos frères d’Afrique qui ne sont pas lusophones, qu’ils puissent aussi être en contact avec l’orientation du Culte Mensuel de gratitude, de sorte qu’ils la pratiquent durant le mois de Mai.

Merci beaucoup ! Un mois heureux de Mai pour vous tous et demain nous serons ici au culte matinal et vespéral ! Un bon dimanche ! Mois heureux à tous !

Merci beaucoup !

87 Views

Partilhar amor

Procura mais alguma coisa?

Relacionados:

Ensinamento do dia
Reminiscência do dia
Ensinamento | Estudo Diário