Marie Inga

marieJe réponds au nom de Marie Inga, j’ai 45 ans d’âge, je suis actuellement membre au centre de Formation de Kinshasa / Mont des Arts. J’ai été acheminée à l’Eglise Messianique Mondiale en Novembre 2013 par Mr Mao, membre de cette Eglise.

Les difficultés que je traversais étaient celles de la pauvreté durant 11 ans, et le conflit avec ma famille pendant deux ans. D’où je trouvais difficilement de quoi me nourrir et je n’avais pas de place fixe pour dormir. Il était rare que quelqu’un m’offre même 1 $. J’étais obligée d’être derrière les autres, je passais nuit soit chez une amie, soit dans une Eglise en faisant semblant de m’y adhérer, soit chez une connaissance. Les hommes que je rencontrais me parlaient de l’amour, l’amour… mais pratiquement personne n’était disposé à me rendre heureuse. Cela m’a causé de l’insomnie et je monologuais de temps en temps: pourquoi je souffre tant? Et pourtant je n’ai tué personne.

Les prophéties à l’Eglise me faisaient voir que mes tantes sont à la base de mes souffrances.

J’ai une famille à Kinshasa: trois frères, deux grandes sœurs, et ma fille de  25 ans. A cause de la vente d’une parcelle par ma mère sans mon consentement, nous sommes restés en conflit avec la famille. On ne se visitait même pas, ma fille qui est venue de l’Angola avait accepté de louer une maison et de cohabiter avec moi. A cause de son comportement de s’enivrer chaque jour et de découcher, nous nous sommes séparés.

C’est dans cet état de souffrance que j’ai rencontré Mr Mao qui m’a parlé des miracles de l’Eglise Messianique. Comme j’étais au bout du souffle, je ne pouvais qu’accepter.

Quand je suis arrivée à l’Eglise Messianique, le responsable m’a orienté de:

-recevoir au moins 10 johrei par jour ;

-Faire la réflexion profonde ;

-faire la pratique de sonen le matin et le soir pour acheminer les souffrances ;

-participer au nettoyage à l’Eglise ;

– faire partie du groupe d’assistance religieuse dans les maisons des autres ;

-avoir le potager à domicile.

J’étais  intercesseur dans une Eglise. Après deux jours de réception du johrei, j’ai commencé à me demander: « pourquoi suis-je en train de changer des Eglises comme ça ? Qu’est ce qui prouve que cette église est bonne? »

La nuit j’ai eu un songe où j’ai vu un esprit surgir du sol dans l’Eglise chrétienne où j’étais hébergée et me demander: pourquoi es-tu en train de me tourmenter dans cette Eglise? J’ai crié: j’ai fait une forte prière comme enseigné dans cette Eglise là mais l’esprit a répondu : « cette prière ne me fait rien! »

Après je me suis rappelé toujours en songe que j’ai été dans une autre Eglise où on priait au nom de Meishu-Sama! Et j’ai crié “Meishu-Sama” et l’esprit curieusement a pris fuite. J’ai eu un autre songe où quelqu’un m’a dit: ”ton téléphone a été ouvert”. J’ai compris par ces songes que je ‘étais sur un bon chemin.

J’ai poursuivi la réception du johrei, le nettoyage dans l’Eglise et dans les maisons des autres personnes deux fois par semaine.

Deux semaines après, ma mère, un frère et deux grandes sœurs sont venus me chercher. Ils m’ont demandé pardon pour avoir vendu la parcelle sans me consulter et d’avoir beaucoup parlé du mal de moi. L’harmonie est revenue complètement dans la famille.

Malgré ces grâces, je restais encore dans une église chrétienne. Je fréquentais l’Eglise Messianique à leur insu pour éviter d’être chassée et de manquer où dormir. Mais finalement ils ont compris que je pratiquais   une autre Eglise et ils m’ont mise à la porte.

J’ai demandé à une amie de m’héberger chez elle. Mais le jour où elle m’a vue avec les fleurs en main, elle m’a  demandé: « eeeee ! Toi aussi tu pries dans cette église des fleurs ! » J’ai dit oui! Elle m’a encore chassé de sa maison. J’ai rencontré un pasteur qui m’a demandé la main. J’ai accepté et je cohabitais avec lui mais quelques jours après elle m’a vu avec la pratique de sonen  et il m’a demandé les explications.

Je lui ai parlé de l’importance  de l’Eglise Messianique Mondiale et de la   pratique de sonen, mais il m’a interdit de lire la pratique de sonen et de fréquenter l’Eglise. Comme je n’avais pas d’appui financier, ni l’endroit où dormir, j’ai cessé d’aller à l’Eglise. Mais un jour il m’a surprise en train de lire la pratique de sonen, il a décidé de me répudier  de sa maison malgré mes supplications.

J’ai commencé à penser: dans les autres Eglises, les hommes me promettaient le mariage mais après un temps, je me séparais d’eux, est-ce la même chose dans cette Eglise aussi? J’ai eu un songe où on m’a dit: «cette Eglise est plus brillante que les autres, les femmes célibataires se marient, les stériles  conçoivent. Tu auras une maison».

Cela m’a surpris. J’ai poursuivi avec les pratiques de l’Eglise Messianique.

J’ai rencontré le missionnaire qui m’a orienté de demander pardon à Dieu, au Messie Meishu-sama et aux ancêtres et j’ai repris la réception du johrei.

Un cousin m’a accepté chez lui mais la cohabitation n’était pas facile à cause de sa femme qui me maltraitait, elle me privait à manger parfois même pendant trois jours. Pour la simple raison qu’il y avait beaucoup de gens dans la maison disait-elle. Quand son mari a appris cela le conflit s’est accentué entre eux. En constatant cela, j’ai décidé  d’aller ailleurs.

En posant ce problème au missionnaire, j’ai été orienté de faire un effort majeur. C’est ainsi que j’ai vendu l’un de mes pagnes le plus cher et j’ai fait l’effort majeur. Après cette pratique un ami m’a offert 90$. C’est avec ça que j’ai commencé mon petit commerce. En outre j’ai rencontré une autre amie qui a accepté de cohabiter avec moi. Je l’ai acheminée à l’Eglise.

Elle a commencé à recevoir le johrei et à mettre la fleur de lumière dans la maison.  Quand elle a appris que j’avais un problème de logement, elle m’a dit qu’elle avait deux maisons et que je pouvais aller occuper gratuitement l’une d’elles. Ce qui m’a permis de résoudre le problème de logement. A partir de là je ne  dépends de personne. Je suis en harmonie totale avec ma famille et je suis en paix.

Cela m’a permis de devenir membre pour participer davantage au salut de l’humanité.

Cette expérience m’a appris que la souffrance en vérité provient des impuretés spirituelles. Si nous sommes impures, rien ne peut être fait en notre faveur et que la cause de nos souffrances ne se trouve pas chez les autres. Le chemin pour sortir de là est de se purifier en contribuant au bonheur des autres comme je le faisais en participant à l’assistance religieuse.

J’ai déjà acheminé 11 personnes à l’Eglise dont ma fille. Deux d’entre eux sont candidats à l’initiation.

Je vais m’efforcer pour effectuer mon offrande de participation à la seconde étape de l’école agricole. Je remercie Dieu et le Messie Meishu-Sama ainsi que mes ancêtres d’avoir permis  que je connaisse cette voie du salut.

Merci beaucoup.

135 Views

Partilhar amor

Procura mais alguma coisa?

Relacionados:

Ensinamento do dia
Reminiscência do dia
Ensinamento | Estudo Diário