KIBONGUI Cherubin Leprince Michel

Je m’appelle KIBONGUI Cherubin Leprince Michel, Untitled1j’ai 29 ans d’âge, je suis célibata
ire sans enfant, j’ai fait plusieurs métiers, à savoir : la peinture, la
maçonnerie, la soudure industrielle. Aussi j’ai été à l’école .Je suis membre, j’ai été acheminé à la porte.

Les problèmes qui ont fait que je puisse adhérer à la foi messianique sont les suivants:

  • La pauvreté
  • Et la maladie.

En effet, avant de connaitre l’église messianique mondiale, ma santé n’était pas stable, je tombais malade à chaque changement de saisons, c’est à dire, quand on entrait dans une nouvelle saison je tombais malade. Alors, en traitant cette maladie, je remarquais que je n’avais plus l’argent.

Toute fois que je tombais malade. J’étais à cours d’argent.

En dehors de ça, beaucoup de chose ne marchait pas dans ma vie. Les projets intéressants que je faisais n’aboutissaient pas. Cela avait fait que je puisse faire une réflexion et prendre une décision. Donc me tourner vers d’autres croyances était pour moi une solution.
Je me disais peut être qu’en faisant ou en maitrisant certain secret mystique, je pourrais être quelqu’ un.
C’est ainsi que j’ai commencé à fréquenter des amis qui étaient dans ce milieu et plusieurs religions, entre autre l’Islam, Aumisme, Yogisme, Rose croix etc.
Après un bout de temps, j’avais commencé à suivre les enseignements d’une école initiatique. J’avais un instructeur qui me suivait, il était mon guide et m`orientait.C’est à dire, à faire des exercices spirituels. Avant que je sois élève de cette école, je me rappel d’un exercice que j’avais pratiqué et qui avait un effet négatif dans mon parcours scolaire.
Cet exercice consistait à passer dans une classe superieur. Je l’avais obtenu par le biais de mon camarade qui pratiquait la magie. Qui, lui avait un maitre qui lui donnait les formules magiques. Tellement qu’il me parlait ce que peut faire la magie, alors j’ai pris gout à l’entendre. C’est ainsi que j’ai commencé à lire ses cahiers de magie. Et parmi ses recettes, il y avait une qui avait attiré mon intention. Avant la fin de l’année, il nous restait qu’à faire l’examen d’état. Donc j’avais eu une dispute avec une camarade de l’école, cette dernière était brillante, elle était la meilleure élève de la classe. Ce jour-là, elle m’avait foutu la honte devant d’autres camarades de l’école, alors elle m’avait lancé un défi à savoir qui de nous deux va avoir la moyenne lors de l’examen teste que l’école va organiser. Je ne voulais me faire humilier, j’avais relevé le défi.
La période de l’examen était proche, je ne savais quoi faire et je me suis rappelé de la formule magique .ensuite, j’étais parti voir mon camarade pour solliciter son aide. Ce dernier m’avait donné son cahier, j’avais recopié ce qui m’importait. Cette formule consistait à manger trois doigts de banane, matin et le soir avant de dormir et trois bougies blanches. Ce rituel doit être fait trois jours avant l’examen. Etant naïf et sans me soucier des conséquences alors j’avais fait ce rituel. Le résultat était satisfaisant.
Nous étions trois cents vingt-cinq 325 candidats à faire l’examen et nous étions que six 6 à avoir la moyenne, le nom de cette dernière ne figurait pas dans la liste. J’étais étonné et content d’avoir appris que mon nom était parmi les admis. Par ailleurs, j’avais fait ce même rituel lors du vrai examen d’état, à ma grande surprise, j’étais échoué. Je me demandais pourquoi cela n’avait pas marché? J’étais parti voir mon camarade pour qu’il me donne des explications. C’est ainsi qu’il m’avait dit : qu’il y avait une condition, si tu fais le rituel, tu dois faire un bain spécial qui va te purifier. Alors je lui ai demandé ce rituel de bain ,il avait refusé, qu’il savait rien puisque c’est son maitre qui lui faisait ça.
J’avais insisté afin qu’il me conduise auprès de son maitre. Mais, il avait refusé catégoriquement. Cela à cause du retard dans mon parcours scolaire.
Mais ma détermination de connaitre des secrets magiques ne finissait pas alors j’ai commencé à suivre de cours d’initiation, j’avais un guide qui me donnait des exercices à faire. Mon guide m’avait demandé de faire un exercice avant de dormir, la aussi, je ne savais pas la conséquence. Ce soir-là, j’ai commencé par la méditation puis un moment donné, il y a eu la pluie, j’avais constaté un éclair et le grandement du tonnerre juste de là ou je faisais ma méditation, je m’étais réveillé en sursaut et j’avais tout arrêté de peur d’être fous. Le lendemain j’étais parti le voir en lui disant qu’il savait déjà ce qui m’attendait, dans mes entreprises.
J’étais pauvre, je n’avais plus l’argent. Mais mon âme réclamait quelque chose de pure.
J’étais insatisfait, alors j’avais décidé de prier mais je demandais où ?
C’est ainsi que, j’avais été acheminé á la porte par un missionnaire, en venant à l’église, le responsable m’a reçu et m’avait orienté les pratiques de base de l’église messianique mondiale à savoir:

  • Pratique de Sonen avec offrande.
  • Recevoir 10 johrei ou 30mn de johrei par jour.
  • Participer au service de l’église.
  • Faire la dime et autres offrandes.
  • Distribuer deux fleurs par jour pendant 30 jours.
  • Acheminer deux personnes par semaine pendant 30 jours.
  • Lecture des enseignements de Meishu-Sama.
  • Faire l’offrande de construction.
  • Participer au culte spécial d’élévation spirituelle des ancêtres.

Le responsable m’avait dit de tout remettre entre les mains de DIEU et attendant ce que va nous montrer. J’avais pratiqué ces orientations avec doute, mais en les respectant au bout de trois jours, j’ai commencé à recevoir de grâce, la remarque que j’avais fait, au moment où je recevais le johrei après j’avais une Grace. Soit quelqu´un me partageait sans que je le demande, Je galérais puis s’en était devenu fréquent, au fond de moi je disais que le responsable faisait tout cela pourqu´on échange, je puisse sacrifier un membre de ma famille.
Alors j’avais pensé que le jour cette occasion se présenterait je veux leur dire le nom de Meishu-Sama comme ils iront se débrouiller.
J’ai continué à fréquenter l’église. Je sentais que tout allait bien. je faisais mes orientations. Dieu Suprême m’a donné une grâce de travail. Avant de connaitre l’église messianique mondiale du Congo j´était en chômage, huit mois de chômage. Mais en recevant le johrei, ma vie a changé. Dans ma famille, j’ai des cousins qui ne m’adressent plus la parole, mais depuis que je reçois le johrei tout à changer. Vraiment j’ai rendu grâce à Dieu Suprême avec l´offrande. Dans tout ça je continue à faire mon dévouement. Un jour, j’avais encore reçu une grâce mon cousin qui ne m’appelait pas souvent, après que j’avais quitté le johrei center. Ce dernier m’avait appelé pour me donner un chantier de peinture. J’avais expliqué cela au responsable qui m’a orienté de faire l’offrande de l´Ohikari. Quand j’avais eu l’argent, j’avais ouvert la fiche .mais l’argent n’était pas suffisant , le responsable m a encore orienté de faire l’effort majeur.
C’est ainsi que j’avais fait et le 06 décembre 2015, j’ai été consacré membre de l’église messianique mondiale. Nous avons reçu des orientations, administrer 10 johrei au moins par jour. Le miracle se faisait voir, mais un moment donné, grâce à Dieu et messie Meishu-Sama, j’ai administré le johrei a une malade .Cette dernière a reçu une accélération de la purification, et elle était décédée. Cette nouvelle m’avait attristé puisque je me disais, en administrant le johrei les malades trouveront la guérison .alors j’étais confus j’avais juré par-dessus tout je ne donnerai plus la lumière á une personne déjà malade. La responsable Pascual MARGUERITA m’avait dit que c’était une bonne chose que je chasse toute pensée négative. Puis j’avais repris confiance, j’ai continué à faire mon dévouement. Un jour, on était en plein dévouement, le responsable était venu faire la prière chez moi. Apres cela, j’avais reçu une purification. Sans problème mon logeur m’avait demandé de libérer sa maison. C’est ainsi que je suis retrouve à l’église. Après quelque temps, la purification était devenu intense, je n’avais plus de travail, ni argent je n’avais plus rien même à me douter de Meishu-Sama. Mais les ministres ne cessaient pas de nous encourager, de faire plus du bien, d’aider les personnes souffrantes. Suprême Dieu et Meishu-Sama ne cessaient de me montrer d’autres miracles avec le Johrei.
Une fois j’avais voulu rendre visite à mes amis. En arrivant là-bas, il y avait un petit qui avait mal à la cheville, il marchait difficilement, je lui avais posé la question de savoir si il y a longtemps qu’il est dans cet état. Alors le petit m´a repondu que cela fait déjà deux jours et que cela lui fait aussi la fièvre la nuit. C’est ainsi que j’avais demandé que je lui donne la lumière, environ dix minutes, à la fin je lui ai reposé la question de savoir s’il avait toujours mal, même en le regardant, il n’avait plus mal, il boitait mais avec la réception du johrei, sa démarche était normale.
Trois jours après, quand j’étais reparti voir mes amis, en me voyant, le petit a accouru vers moi pour me dire que j’étais un mystique, c’est à dire, que le johrei avait fonctionné sur lui, il avait bien passé la nuit, pas de fièvre, ni de douleur. C’est vrai j’étais content, après quelque jours j’avais la préoccupation, celle de trouver un travail, rester à l’église ne m’arrangeais plus. Mais en dehors de tout ça, je recevais des grâces divines et beaucoup d’expérience de foi.
Aujourd’hui, dans mon quartier ou je suis né, les gens viennent me demander de les transmettre la lumière divine, ce qui n’était pas le cas avant, ils me traitaient de magicien, d’autres disaient que je suis dans une loge et que si est seulement si quelqu un mourait dans notre famille. Ils vont me chercher et me tuer aussi. Grâce à Dieu Suprême, dès qu’ils me voient, ils me demandent de leur transmettre le Johrei.
Pour moi ceci est un grand changement, la façon dont les gens me voient est très différent dernier temps, ma pensée était orientée vers un boulot. Grâce Dieu suprême , Meishu-Sama et mes ancêtres. J’avais croisé un ancien ami qui avait le même problème que moi alors, je lui ai parlé de messie Meishu-Sama et ensuite donner le johrei, mon ami avait eu la grâce, je lui avais demandé de faire l’offrande de gratitude. Quelque part je me disais que les autres ont des grâces, par contre moi, je traine.
J’ai continué à faire mon dévouement ,et de fois j’étais triste, je disais pourquoi ça ne marche pas? Alors je me suis dit, je vais faire comme font les autres, c’est à dire, déposer les dossiers dans toute les sociétés.
Ce qui a été fait. Beaucoup des mois se sont écoulés, ensuite j’avais conclu que ma place n’est pas dans aucune des sociétés, je n’avais pas l’argent, j’ai des cadets qui sont sous ma responsabilité, des questions qui me tournaient la tête.
Que vont dire les gens? Grâce au Messie Meishu-Sama et mes ancêtres, dans tout ça je suis souvenu du conseil que m’avait dit le ministre BENTO Carlos ,il avait dit : << Michel n’abandonne pas le Messie Meishu-Sama >> et aussi de l’attitude du ministre Verissimo Capitão lors d’un entretien que nous avons eu , il avait dit : << Michel je te considère comme mon fils >>.ça m’avait vraiment touché droit au cœur,et ces mots sont pour moi comme un stimulant au moment où je suis faible.
Donc je n’ai pas arrêté le dévouement. Un jour, j’étais en plein dévouement, j’ai reçu un appel me disant que : je dois me présenter pour un teste pour être un agent de sécurité privé. C’est ainsi que je suis parti et j’avais fait ce teste, qui avait marché. Gloire à Dieu et au Messie Meishu-Sama, j’ai commencé à travailler.
Ce dernier, d’autres expériences de foi que Dieu suprême et Meishu-Sama m’ont montré afin je puisse témoigner, c’était presque la fin de la journée, je m’inquiétais de ne pas avoir transmis la lumière.
Alors en rentrant, juste avant l’arrêt de bus ,je constatais que il y avait une personne qui était derrière moi, je me suis retourné pour voir, c’était une jeune fille de 14 à 15 ans qui pleurait, puis je lui ai posé la question de savoir qu’est-ce qu’elle a ?, cette derrière m’a répondu qu’elle avait mal à l’estomac, d’abord j’ai hésité puis je me suis dit que a peine je faisais de regret de ne pas avoir transmis la lumière, et maintenant l’occasion est là, je joue au poltron.
Puis je lui ai demandé de me suivre, nous avons trouvé un endroit convenable puis je lui ai donné le johrei environ 10 à 15 minutes et je lui ai demandé comment elle se sentait? Elle m’a répondu qu’elle se sentait bien et elle avait chaud au niveau de l’estomac . J’ai rendu grâce à Dieu suprême et Meishu-Sama.
Dieu suprême me montre encore l´ expérience afin que je ne l’oublie pas. Une fois j’étais avec une personne qui ne se sentais pas bien ,elle avait mal à la tête et de courbature, alors je lui ai transmis la lumière divine durant 30 minutes. le moment qu’ elle dormait, à son réveil elle n’avait plus mal et le lendemain elle était toute contente de me dire qu’elle n’avait plus rien.
Par ailleurs, de tout ce que j’ai vu, j’ai compris que Meishu-Sama est le messie attendu par toute l’humanité.
Mon compromis est de participer à l’œuvre divine, d’aider plus de personne souffrante ; j’ai déjà acheminé plus de 30 personnes, 1 est membre et 7 sont sympathisants.
Je remercie  Dieu suprême, MESSIE MEISHU SAMA, et mes ancêtres pour la permission. Aussi je remercie les ministres, le responsable, les membres, sympathisants et toutes les personnes qui ont disposés leur temps pour écouter cette expérience de foi.

Fait à Pointe-Noire, le 04 Mars 2017

89 Views

Partilhar amor

Procura mais alguma coisa?

Relacionados:

Ensinamento do dia
Reminiscência do dia
Ensinamento | Estudo Diário